• Juil
    30

    Boutons post-épilatoire : des solutions préventives


    Par gerard
    Publier: Actualité, blog
    Commentaires fermés sur Boutons post-épilatoire : des solutions préventives

    Que ce soit pour des raisons d’hygiène ou esthétique, l’épilation est devenue une norme sociétale.Que ce soit pour des raisons d’hygiène ou esthétique, l’épilation est devenue une norme sociétale. Même si la pratique fait partie du quotidien et semble sans risque, elle nécessite l’application de soins, sans quoi elle peut entrainer la formation de boutons.

    Hydratation de la peau

    Suite à l’élimination des poils, la peau est irritée. Afin de restaurer rapidement le film hydrolipidique de la peau, il est essentiel d’utiliser des soins post-épilation très hydratants. Pour ce faire, opter pour une crème hydratante sans alcool et sans parfum ou une crème pour peau sensible. Après application du produit, les irritations sont vite apaisées et la formation de boutons après l’épilation est écartée.

    Afin de retarder la repousse de poil, il existe également des crèmes hydratantes anti-repousses et des soins préventifs pour les poils incarnés. Outre ces soins, il est recommandé de faire un gommage une fois par semaine pour éliminer les peaux mortes et empêcher la formation de poils incarnés.

    Les vertus de l’aloe vera

    Réputé pour ses propriétés apaisante et surtout hydratante, l’aloe vera est l’ingrédient phare à utiliser après une épilation à la lumière pulsée. Pour les épilateurs qui utilisent cette technologie de pointe à la portée du public, réaliser un soin maison à base d’aloe vera peut être d’une grande aide. Pour le préparer, il faut 240 ml de jus d’aloe vera à mélanger avec de l’huile essentielle de lavande (20 gouttes) et de romarin (10 gouttes). Après avoir mis la préparation dans un vaporisateur, il suffit de bien l’agiter avant de l’appliquer sur la zone fraichement épilée, nettoyée et séchée. Après ce soin, il faut appliquer un lait ou une crème hydratante.

    Plus de détails
  • Juil
    29

    Épilation : les cyclistes prennent soin de leurs jambes


    Par gerard
    Publier: Actualité, blog
    Commentaires fermés sur Épilation : les cyclistes prennent soin de leurs jambes

    Épilation : les cyclistes prennent soin de leurs jambesJambes lisses et bien épilées, voilà une caractéristique propre aux cyclistes. Pourquoi cette pratique ? Explications.

    Des raisons médicales

    Tous les cyclistes qui participent au grand Tour de France présentent sans exception des jambes épilées. Si cette pratique perdure jusqu’à ce jour c’est en grande partie pour des raisons médicales. En effet, pendant les courses, les risques de chute ne sont pas à écarter. Si de tels accidents surviennent, les cyclistes peuvent avoir des plaies. Dans ce cas, la présence de poils sur l’écorchure peut favoriser les risques d’infection d’où la nécessité de l’épilation. Par ailleurs, une jambe bien épilée facilite l’application et la pénétration des soins notamment les crèmes chauffantes. Enfin, les massages pour relaxer les muscles et libérer les tensions sont plus efficaces sur des jambes lisses.

    Aérodynamisme et esthétisme

    Chez les nageurs, l’épilation diminuerait leur résistance à l’eau. Pour les cyclistes, cela leur permettrait de gagner quelques secondes. Cela peut paraître minime, mais c’est déjà ça de gagner. Outre l’aérodynamisme, il faut aussi avouer qu’un peloton avec des jambes épilées est plus esthétique.

    L’épilation chez les cyclistes

    Pour se débarrasser des poils, la plupart des cyclistes optent pour le côté pratique, rapide et sans douleur du rasage. Outre les risques de coupure, le rasage peut s’avérer contraignant, car les poils repoussent après seulement deux à trois jours. Afin d’avoir des semaines de répit, les cyclistes peuvent réaliser une épilation à la cire. Pour une épilation définitive, ils ont le choix entre une épilation au laser ou à la lumière pulsée.

    Plus de détails
  • Juil
    28

    L’épilation et le genre, un sujet d’expérience


    Par gerard
    Publier: Actualité, blog
    Commentaires fermés sur L’épilation et le genre, un sujet d’expérience

    Dans le cadre d’une étude sur les genres, l’Université d’Arizona a réalisé une expérience sur le thème de l’épilation.Dans le cadre d’une étude sur les genres, l’Université d’Arizona a réalisé une expérience sur le thème de l’épilation. Pendant l’expérience, les étudiantes devaient cesser de s’épiler alors que les étudiants y étaient initiés.

    6 semaines d’essai

    Selon la professeure Breanne Fahs, le meilleur moyen de « comprendre les normes sociétales » consiste à les violer. C’est dans cette optique qu’elle a proposé un marché plutôt étonnant à ses étudiants. Selon les termes du marché, les étudiantes devaient arrêter de s’épiler durant 6 semaines. Pendant ce même laps de temps, les garçons devaient s’essayer à l’épilation. La spécialiste des genres explique que cette recherche a pour but d’étudier les contraintes, mais également les codes auxquels les individus se soumettent suivant leurs sexes. Elle vise également un bouleversement des  stéréotypes de genre.

    Observations

    Les participants à cette étude sont tous des volontaires. Durant 6 semaines, chacun devait tenir un journal de bord.

    D’après l’auteur de l’étude, choisir entre s’épiler et garder ses poils ne devrait pas être un problème. Pourtant, il s’est avéré que le simple fait d’opter pour la non-épilation a créé un problème pour une des participantes. En effet, sa mère avait peur que sa fille ne se marie avec des poils aux aisselles. À part sa mère, ses amis ne voulaient pas faire des exercices avec elle ni même discuter sur l’assignation sociale des poils.
    Pour la majorité des volontaires, l’expérience a changé leur vie. Les deux genres ont découvert que si l’on ne se conformait pas « aux rôles de genre sociaux », le corps devient un « espace de contestation ». Les bénévoles ont dû faire face au sexisme et aux normes hétérosexuelles.

    D’après la professeure, les étudiantes qui ont cessé l’épilation se sentaient très concernées par la réaction de leur compagnon. Les garçons de leur côté étaient plus intéressés par l’opinion de leurs amis.

    Plus de détails
  • Juil
    25

    Épilation : les problèmes d’irritation


    Par gerard
    Publier: Actualité, blog
    Commentaires fermés sur Épilation : les problèmes d’irritation

    Quelle que soit la technique utilisée pour s’épiler, une irritation post-épilatoire est toujours à redouter.Quelle que soit la technique utilisée pour s’épiler, une irritation post-épilatoire est toujours à redouter. Elles résultent de plusieurs facteurs qu’il faut comprendre pour mieux les contrer après.

    Les cas qui peuvent se présenter

    Après une épilation, on peut faire face à des rougeurs, des démangeaisons, des petits boutons et dans le pire des cas, des poils incarnés. Les rougeurs apparaissent sur les peaux particulièrement réactives. L’enlèvement de la cire avec la bande jetable, le contact de la peau avec un produit chimique peuvent entrainer ces rougeurs.

    Les solutions

    Temps de pose

    La solution consiste à réduire le temps de pose préconisé par la notice du produit en fonction du niveau de tolérance de la peau.

    Le rinçage et le nettoyage

    Les démangeaisons apparaissent quand un produit dépilatoire est mal rincé. Lorsque la peau n’est pas très bien nettoyée, le passage du rasoir ou de la tondeuse va causer un inconfort si la peau est rasée de près et présente une petite plaie. Le maillot est une zone particulièrement exposée quand il s’agit de démangeaisons. Il faut préalablement nettoyer une zone à épiler pour éviter les infections.

    La propreté

    Pour éviter les boutons, la propreté est aussi à respecter. Les épilateurs doivent être désinfectés avant toute utilisation. Il faut préférer les outils dont la lame est interchangeable et amovible. Ils sont plus faciles à nettoyer.

    L’hygiène en institut

    Pour éviter ces désagréments post-épilatoires, il faut aussi être pointilleux dans le choix de l’institut d’épilation. Les établissements professionnalisés tiennent un espace impeccable et n’utilisent que des appareils sains et propres. Les gestes hygiéniques de bases doivent y être respectés : papiers jetables, désinfection systématique, gants…

    C’est dans ces conditions que l’on minimise les risques d’intolérance à une épilation. Il ne faut pas non plus négliger les soins avant et après épilation.

    Plus de détails
  • Juil
    24

    S’épiler moins avec la crème anti-repousse


    Par gerard
    Publier: Actualité, blog
    Commentaires fermés sur S’épiler moins avec la crème anti-repousse

    À défaut d’épilation définitive, on peut ralentir la repousse des poils en optant pour un produit adapté. À défaut d’épilation définitive, on peut ralentir la repousse des poils en optant pour un produit adapté. Ce sont des soins qui ne coûtent pas cher et qui ralentissent véritablement le processus d’apparition des poils.

    Fonctionnement

    Ils sont efficaces et permettent aussi aux personnes à forte pilosité de bénéficier d’un temps de répit entre deux épilations. La crème anti-repousse s’applique directement après une séance d’épilation. Ce produit influe sur la production de kératine par les cellules de la peau. La kératine est étroitement impliquée dans la croissance du nouveau poil.

    Déclinaisons

    Sur le marché du cosmétique, le choix est vaste quand il s’agit de trouver des produits anti-repousse. Ils se déclinent sous forme de crème, de spray, de baume ou même de lait. Certains déodorants freinent aussi la pousse des poils des aisselles.

    Utilisation

    Pour une efficacité optimale, ces produits s’appliquent de façon quotidienne. Sous formes diverses, l’application devient moins contraignante pour l’utilisateur. En lait, la peau est hydratée et protégée des repousses par l’application d’un seul produit. Les soins anti-repousse peuvent même améliorer la qualité des poils qui réapparaissent. Ils deviennent plus fins.

    Les revendeurs

    Avec un prix variant entre 3 et 20 euros, c’est un investissement utile qui ne coûtera pas trop cher. On trouve la crème anti-repousse en pharmacie et en parapharmacie. Les grandes surfaces et les magasins spécialisés revendent aussi ce genre de produit. Ils sont aussi disponibles sous la composition biologique.

    Une autre alternative

    En conclusion, la crème anti-repousse est un produit qui nous permet d’espacer les séances d’épilation. Elle n’est pas dangereuse et ne présente pas de contre-indications. Pour les plus récalcitrants à l’utilisation de cette crème, l’épilation définitive est la solution. Elle demande aussi une certaine persévérance, mais au final, les poils ne repoussent plus.

    Plus de détails
  • Juil
    23

    La crème anesthésiante dans l’épilation


    Par gerard
    Publier: Actualité, blog
    Commentaires fermés sur La crème anesthésiante dans l’épilation

    La crème anesthésiante a été mise au point pour limiter la douleur lors d'une séance d’épilation.Pour les personnes sensibles à la douleur, il est possible de recourir à une crème anesthésiante pendant une séance d’épilation. Il serait intéressant de connaitre de quoi il s’agit pour mieux en profiter.

    Définition

    La crème anesthésiante a été mise au point pour limiter la douleur lors d’une séance d’épilation. Elle est faite principalement d’analgésique et s’applique avant l’intervention. Par cette application, la peau perd de sa sensibilité et s’engourdit, ce qui vous empêche de ressentir les picotements ou les inconforts pendant une épilation.

    Composition

    La crème anesthésiante est composée de lidocaïne et de prilocaïne. Ce sont des actifs anesthésiques couramment utilisés en dermatologie. Ces composants principaux sont ensuite mélangés à des excipients qui varient selon le fabricant de la crème. On peut y trouver de l’huile de ricin, de l’eau purifiée, de l’épaississant, de l’hydroxyde de sodium, etc.

    Fonctionnement

    Concrètement, la crème anesthésiante empêche les terminaisons nerveuses situées au niveau de la peau de véhiculer la douleur. Ces points enregistrent la sensation d’inconfort et l’acheminent vers le cerveau. C’est cet acheminement que la crème anesthésiante va bloquer.

    Mode d’emploi

    Pour une utilisation sécurisée de cette crème, il faut savoir l’appliquer en suivant strictement la notice d’utilisation. Après un lavage de la zone concernée, elle s’applique en couche épaisse sur la peau. La pose se fait entre 1 h et 2 h 30. Il faut recouvrir la partie enduite de crème d’un film protecteur ou d’un pansement qui est souvent fourni avec la crème. Il suffit d’enlever le tout avant de procéder à l’épilation.

    Cette crème est souvent sollicitée pour les séances d’épilation semi-définitive et définitive. On l’apprécie aussi avant une épilation à la cire ou à l’épilateur électrique. La crème anesthésiante s’utilise même en dehors d’une épilation : tatouage, piercing, etc.

    Plus de détails
  • Juil
    22

    Les soins avant et après l’épilation


    Par gerard
    Publier: Actualité, blog
    Commentaires fermés sur Les soins avant et après l’épilation

    Les gestes de beauté qui tournent autour de l’épilation sont nombreux. Les gestes de beauté qui tournent autour de l’épilation sont nombreux. Il faut connaitre l’essentiel de ces soins pour réussir son épilation et la faire durer. Ces interventions se pratiquent avant et après la séance, et ce, quelle que soit la technique utilisée.

    Le gommage

    Le gommage, on le connait. Il élimine les cellules mortes et facilite l’arrachage du poil pendant l’épilation. Il se pratique sur toutes les zones du corps à l’exception des aisselles et du maillot.

    L’eau chaude

    Pour l’épilation traditionnelle comme le rasage ou la cire, le poil s’arrache mieux quand les pores sont dilatés. Passer un filet d’eau chaude sur les jambes avant de procéder à l’épilation permet une séance facile et sans douleur.

    Le bronzage

    Le bronzage est à éviter absolument pendant les 24 à 48 heures qui entourent l’épilation.

    Les cosmétiques

    Les soins post-épilatoires sont autant importants pour une épilation réussie. Il faut éviter les cosmétiques alcoolisés et les produits nettoyants irritants. Mais privilégier les soins apaisants et hydratants et éviter le maquillage juste après une épilation faciale.

    Les crèmes post-épilatoires

    Il faut utiliser les soins après épilation qui accompagnent certains produits dépilatoires. L’hydratation est le maitre mot après une peau sensibilisée par une épilation.

    L’eau froide

     L’eau froide est la seule indiquée quand on veut rincer un produit dépilatoire. Il ne faut surtout pas laisser de résidus sur la peau au risque de l’irriter.

    La protection solaire

     L’après-épilation nécessite encore une protection contre les rayons du soleil. Il faut à tout prix éviter les séances de bronzage et utiliser un écran total.

    La technique

    Enfin, pour une épilation réussie, le tout est de bien choisir la méthode la plus efficace et la moins douloureuse. Pourquoi pas une séance d’épilation au laser quand on a le temps d’aller en institut ?

    Plus de détails
  • Juil
    21

    Se faire plaisir avec l’épilation à domicile


    Par gerard
    Publier: Actualité, blog
    Commentaires fermés sur Se faire plaisir avec l’épilation à domicile

    L’épilation à domicile, on en fait de temps en temps pour ne pas dire souvent.L’épilation à domicile, on en fait de temps en temps pour ne pas dire souvent. Aller en institut n’est pas toujours évident quand on vit à un rythme effréné. Heureusement, avec les techniques disponibles sur le marché, on peut s’adonner à l’épilation à la maison avec un résultat professionnel.

    Incontournable

    Parce que même si la séance en institut n’est pas toujours évidente, l’épilation est un rituel très important pour les femmes. C’est une arme de séduction pour 3 Français sur 4. Plus de la moitié d’entre nous considère l’épilation comme un geste essentiel qui fait partie intégrante de nos soins de beauté.

    Les méthodes

    Même s’il est souvent décrié, le rasoir est un outil encore très prisé. C’est un instrument rapide et facile à utiliser. La cire est la préférée de toutes parce que la repousse est lente après son utilisation et les poils restent fins. Quant à la crème dépilatoire, nous l’aimons parce qu’elle est plus adaptée aux peaux sensibles qui ne supportent pas la douleur. L’épilateur électrique nous sert pour son efficacité à extraire le poil jusqu’à la racine.

    Les évolutions

    Aujourd’hui, toutes ces techniques faciles se sont encore améliorées pour offrir encore plus de confort. Les rasoirs s’incorporent de crème protectrice pour éviter d’irriter la peau, ils deviennent de vrais outils de précision pour s’adapter aux parties les plus compliquées à épiler. Les formules des crèmes dépilatoires s’améliorent pour permettre une épilation sécurisée sur les zones sensibles : maillot, aisselles… Leurs senteurs s’améliorent pour devenir un vrai plaisir à l’application. L’épilateur électrique s’équipe d’un système antidouleur pour ne plus rebuter les peaux délicates. On peut aussi personnaliser son maillot avec des pochoirs en format ticket de métro, de cœur, etc.

    L’épilation à la maison devient alors indolore, ludique et confortable. L’épilation au laser se fera en institut et quand le temps s’y prêtera afin de bénéficier tout de même d’une séance de bien-être et s’épargner l’effort de s’épiler soi-même.

    Plus de détails
  • Juil
    18

    Grossesse et épilation : tout ce qu’il faut savoir


    Par gerard
    Publier: Actualité, blog
    Commentaires fermés sur Grossesse et épilation : tout ce qu’il faut savoir

    Nombreuses sont les femmes qui se posent des questions sur l’épilation pendant leur grossesse.Nombreuses sont les femmes qui se posent des questions sur l’épilation pendant leur grossesse. Il faut savoir que la grossesse n’est pas un frein à ce geste essentiel. Elle n’empêche pas de s’épiler. Il suffit de prendre ses précautions.

    Le principe

    Ainsi, toutes les méthodes d’épilation sont permises quand on est enceinte. Les produits comme la cire ne peuvent pas traverser la barrière cutanée. Pour celles qui craignent tout de même des désagréments, il existe sur le marché des produits à base d’un composant qui sert de film protecteur contre les produits chimiques. Cet actif s’appelle « potato starch ».

    L’exception

    Par contre, la femme enceinte ne doit pas s’enduire d’huiles essentielles. Il faut s’assurer que la crème dépilatoire utilisée n’en contient pas.

    Les sensibilités

    Durant la grossesse, c’est le changement de sensibilité qui détermine l’emploi ou non d’un produit. Les femmes enceintes peuvent être plus sensibles à la douleur. Elles opteront alors pour une méthode indolore. Elles peuvent craindre la chaleur sur leur peau. Il faudra donc éviter la cire chaude. Au lieu de se priver d’épilation, il suffit de changer de technique.

    Moins de poils

    Il faut aussi savoir que la grossesse favorise l’augmentation des hormones féminines. Les femmes enceintes ont alors moins de pilosité. Puisqu’on parle de poils, sachez que leur décoloration est toujours possible, et ce, quelle que soit la zone à traiter.

    Ligne de grossesse

    Pendant la grossesse, des poils apparaissent naturellement le long du ventre. Appelé ligne de grossesse, ce filet de poils n’a pas à être épilé puisqu’il s’enlève naturellement pendant la grossesse. Y toucher ne ferait que favoriser une repousse, et ce, même après l’accouchement.

    Plus de détails
  • Juil
    17

    Focus sur l’épilation brésilienne


    Par gerard
    Publier: Actualité, blog
    Commentaires fermés sur Focus sur l’épilation brésilienne

    Réputées pour leur corps de rêve, les femmes brésiliennes sont aussi connues pour être très strictes côté épilation.Réputées pour leur corps de rêve, les femmes brésiliennes sont aussi connues pour être très strictes côté épilation. Parce qu’elles vont souvent à la plage, elles ont les jambes et les aisselles impeccablement épilées et le maillot n’échappe pas à la règle.

    Le maillot brésilien

    Il existe plusieurs formes d’épilation du maillot : ticket de métro, intégrale, triangle, etc. Parmi ces déclinaisons, l’épilation intime qui fait la gloire des femmes du Brésil est bien sûr l’épilation brésilienne. Bien que celle-ci soit très connue, il s’avère que le résultat d’une épilation du maillot brésilien peut être différent selon les instituts. En effet, certaines esthéticiennes limitent l’épilation brésilienne en ne laissant qu’une zone pileuse très échancrée. Dans d’autres instituts, les esthéticiennes enlèvent tous les poils y compris ceux des lèvres.

    Interrogée sur ce phénomène, l’esthéticienne Bouchra Frikech confirme que l’épilation brésilienne comprend l’épilation des lèvres. Si ce n’est pas le cas, alors elle n’a aucune différence avec le ticket de métro ou le triangle. Elle ajoute également que nombre d’instituts limitent l’épilation brésilienne au pubis sans toucher aux lèvres. Elle conseille ainsi aux femmes qui désirent une épilation brésilienne de bien préciser à son esthéticienne d’épiler ou non les lèvres.

    Origine de l’épilation brésilienne

    On doit l’origine de l’épilation brésilienne au célèbre Carnaval de Rio. Avec les tenues affriolantes et très peu couvrantes, les femmes brésiliennes ne peuvent pas faire l’impasse sur une épilation parfaite du maillot. Pour éviter que des poils ne dépassent, elles s’assurent aussi de bien épiler les lèvres. Outre le Carnaval, les Brésiliennes adorent la plage et portent généralement des maillots de bain très échancrés de type tanga. Par conséquent, elles ne peuvent tout simplement pas négliger l’épilation des lèvres.

    Plus de détails