Jan
31

Epilation brésilienne, des risques pour la santé ?


by gerard
posted in Actualité, blog
Commentaires fermés sur Epilation brésilienne, des risques pour la santé ?

Glamour oblige, les femmes sont en quête perpétuelle des meilleurs moyens de se débarrasser définitivement des poils, notamment sur les parties intimes. Glamour oblige, les femmes sont en quête perpétuelle des meilleurs moyens de se débarrasser définitivement des poils, notamment sur les parties intimes. Que ce soit au laser, à la lumière pulsée, à la cire ou par le biais des épilateurs électriques, l’épilation intégrale est quasiment devenue le summum de la féminité.

Quelques chiffres à l’appui

D’après un récent sondage de l’Université de l’Indiana, 59% des Américaines de 18 à 24 ans enlèvent totalement leurs poils pubiens. Outre les besoins occasionnels, l’épilation intégrale est devenue un mode de vie pour certaines d’entre elles. Chez les femmes âgées de 25 à 29 ans, cette addiction concerne 45% des participantes tandis que le taux est estimé à 32% chez les trentenaires. Ce sont autant de données qui affirment que l’épilation occupe une place importante sur le marché de la médecine esthétique.

Rasage : le point de vue des médecins

Face à cet engouement pour le rasage des zones intimes, les avis des autorités sanitaires divergent. Parmi eux, le médecin de famille Emily Gibson compare le vagin à « un champ de bataille ravagé » par les nombreuses séances de rasage. Lorsqu’elle est réalisée par un amateur, l’épilation pubienne irrite la peau, enflamme les follicules pileux et provoque d’innombrables coupures et lésions microscopiques. Parce que les organes génitaux sont des milieux humides, ces blessures deviennent les terrains de chasse des bactéries pathogènes à l’origine des infections, pustules, abcès et inflammations des papules folliculaires. D’autres experts parlent même d’une prédisposition aux infections par l’herpès et autre maladies sexuellement transmissibles.

Solution : l’épilation laser

Pour limiter le nombre de séances d’épilation, l’apparition de poils incarnés et autres boutons disgracieux, il vaut mieux demander l’avis d’un dermatologue. Ce dernier sera en mesure de vous conseiller sur les atouts des méthodes innovantes qui permettent de se débarrasser une bonne fois pour toute des poils sans encourir les risques liés au rasage.


Étiquettes : , ,

Comments are closed.