Mar
13

Projet de loi luxembourgeois sur l’épilation laser : les esthéticiennes donnent leur avis


by gerard
posted in Actualité, blog
Commentaires fermés sur Projet de loi luxembourgeois sur l’épilation laser : les esthéticiennes donnent leur avis

Pour limiter les risques de blessures graves liés à une mauvaise manipulation du laser, le ministère de la Santé du Luxembourg travaille  sur un projet de loi.Pour limiter les risques de blessures graves et d’intolérance liés à une mauvaise manipulation du laser, le ministère de la Santé du Luxembourg travaille actuellement sur un projet de loi. Le texte vise à proscrire l’utilisation du laser chez les esthéticiennes pour en limiter l’usage aux médecins.

L’épilation laser devient un sujet controversé

Dans les centres de soin esthétique, le laser sert surtout dans les programmes de lutte anti-âge et dans les séances d’épilations définitives. Parmi les professionnelles ciblées par ce projet de loi, Carine Delvaux est une esthéticienne spécialisée dans l’épilation définitive qui exerce depuis de nombreuses années à Belvaux. Bénéficiant d’une formation paramédicale, elle propose ses services dans 18 cabinets d’esthétique.

Ces nombreuses années d’expérience lui ont permis de maitriser les bases de l’épilation laser, notamment du maillot. Pour elle, il s’agit d’une intervention intime et particulière qui nécessite une confiance mutuelle entre la patiente et le professionnel qui manipule l’appareil. Toujours d’après elle, les médecins ne se sont pas spécialisés dans ce domaine et il leur sera difficile de s’y habituer. Elle se dit favorable à une règlementation du métier mais opte plutôt pour une homologation du savoir-faire des esthéticiennes à la place d’une interdiction. Les esthéticiennes pourraient ainsi continuer à proposer cette prestation tout en garantissant la sécurité de leur clientèle.

Les esthéticiennes ont 6 mois pour retirer leur offre

Initié par Lydia Mutsch (LSAP), ministre de la Santé, ce nouveau projet de loi préconise un délai de 6 mois. Après ce délai, les esthéticiennes doivent arrêter toute utilisation de laser. Il s’agit d’une réforme importante inspirée des mesures déjà appliquées en France et en Suisse. Dans ces pays, les médecins et notamment les médecins esthéticiens sont les seuls spécialistes habilités à manier le laser. Ceci afin de réduire les risques de brûlures. En outre, une consultation médicale est indispensable avant prescription du laser pour détecter toute forme d’anomalie, de maladies de la peau et autres risques d’intolérance ou formes d’allergies pouvant constituer une contre-indication.


Étiquettes : , ,

Comments are closed.