• Juil
    28

    L’épilation et le genre, un sujet d’expérience


    Par gerard
    Publier: Actualité, blog
    Commentaires fermés sur L’épilation et le genre, un sujet d’expérience

    Dans le cadre d’une étude sur les genres, l’Université d’Arizona a réalisé une expérience sur le thème de l’épilation.Dans le cadre d’une étude sur les genres, l’Université d’Arizona a réalisé une expérience sur le thème de l’épilation. Pendant l’expérience, les étudiantes devaient cesser de s’épiler alors que les étudiants y étaient initiés.

    6 semaines d’essai

    Selon la professeure Breanne Fahs, le meilleur moyen de « comprendre les normes sociétales » consiste à les violer. C’est dans cette optique qu’elle a proposé un marché plutôt étonnant à ses étudiants. Selon les termes du marché, les étudiantes devaient arrêter de s’épiler durant 6 semaines. Pendant ce même laps de temps, les garçons devaient s’essayer à l’épilation. La spécialiste des genres explique que cette recherche a pour but d’étudier les contraintes, mais également les codes auxquels les individus se soumettent suivant leurs sexes. Elle vise également un bouleversement des  stéréotypes de genre.

    Observations

    Les participants à cette étude sont tous des volontaires. Durant 6 semaines, chacun devait tenir un journal de bord.

    D’après l’auteur de l’étude, choisir entre s’épiler et garder ses poils ne devrait pas être un problème. Pourtant, il s’est avéré que le simple fait d’opter pour la non-épilation a créé un problème pour une des participantes. En effet, sa mère avait peur que sa fille ne se marie avec des poils aux aisselles. À part sa mère, ses amis ne voulaient pas faire des exercices avec elle ni même discuter sur l’assignation sociale des poils.
    Pour la majorité des volontaires, l’expérience a changé leur vie. Les deux genres ont découvert que si l’on ne se conformait pas « aux rôles de genre sociaux », le corps devient un « espace de contestation ». Les bénévoles ont dû faire face au sexisme et aux normes hétérosexuelles.

    D’après la professeure, les étudiantes qui ont cessé l’épilation se sentaient très concernées par la réaction de leur compagnon. Les garçons de leur côté étaient plus intéressés par l’opinion de leurs amis.

    Plus de détails
  • Juil
    10

    Épilation à la lumière pulsée : la justice du côté des fabricants de matériels


    Par gerard
    Publier: Actualité, blog
    Commentaires fermés sur Épilation à la lumière pulsée : la justice du côté des fabricants de matériels

    Le verdict de l’affaire qui oppose Guinot, Mary Cohr et le syndicat des dermatologues aux  fabricants et vendeurs d’appareils à la lumière pulsée est tombé. Le verdict de l’affaire qui oppose Guinot, Mary Cohr et le syndicat des dermatologues aux  fabricants et vendeurs d’appareils à la lumière pulsée est tombé. La justice a délibéré et a conclu qu’il n’y a pas de concurrence déloyale.

    Retour sur les faits

    Le 12 mai 2014, Guinot et Mary Cohr, des instituts spécialisés dans l’épilation à la cire et le syndicat des dermatologues ont assigné en justice les fabricants et distributeurs d’appareils à la lumière pulsée pour concurrence déloyale. Selon les plaignants, il y a désorganisation du marché quand des appareils à la lumière pulsée sont proposés aux esthéticiennes. L’épilation à la lumière pulsée étant aujourd’hui très demandée, leurs actions donnent un avantage concurrentiel aux esthéticiennes. Les requérants mettent l’accent sur le fait que l’épilation à la lumière pulsée est réservée au corps médical et que dans ce contexte précis, il s’agit tout simplement d’un avantage concurrentiel illicite qui porte préjudice aux activités de Guinot et Mary Cohr.

    Pour le syndicat des dermatologues, les vendeurs de machines au laser, à la lumière pulsée et à lampes flash sont en faute puisqu’ils offrent aux personnels non médecins tels que les esthéticiennes les moyens de pratiquer une épilation à la lumière pulsée. En ce cas, ils permettent à ces personnes non qualifiées de réaliser des « actes de destruction tissulaire et cellulaire ».

    La position de la justice

    Parce que les lampes électromagnétiques sont également utilisées dans des procédures de photorajeunissement et sont « libres à la vente », le tribunal de commerce de Paris conclut qu’aucun fait ne démontre clairement que les cires d’épilation et les lampes électromagnétiques sont dans le même marché. Par conséquent, il n’y a aucune concurrence déloyale. La justice déclare également que dans la mesure où les sociétés attaquées n’effectuent aucun acte d’épilation et n’exercent aucune activité d’esthéticienne, l’argument selon laquelle ces machines favorisent les pratiques contraires à la santé publique est non fondé. Par ailleurs, le préjudice à l’égard des dermatologues n’est pas clairement démontré. Sur ce, la justice se penche du côté des attaquées et condamne les plaignants pour « procédure abusive ». Ils sont donc dans l’obligation de verser 300.000 euros de dommages et intérêts à la CNEP et aux entreprises concernées. Non contents de cette décision, les plaignants ont décidé de faire appel.

    Plus de détails
  • Juin
    26

    Laser : l’épilation définitive pour tout type de peau


    Par gerard
    Publier: Actualité, blog
    Commentaires fermés sur Laser : l’épilation définitive pour tout type de peau

    Le laser demeure le meilleur moyen pour éliminer efficacement et durablement les poils.Le laser demeure le meilleur moyen pour éliminer efficacement et durablement les poils. Longtemps réservée aux peaux claires, l’épilation laser est aujourd’hui capable de traiter tous les types de peau.

    Le laser alexandrite

    Ce type de laser est certainement la technologie la plus utilisée en épilation. Avec une longueur d’onde de 750 nm et un diamètre de 1,8 cm, le laser alexandrite détruit les poils sur les peaux blanches de phototype 1 à 3. La lumière violette diffusée par les appareils touche la peau en 5 millièmes de seconde et cible la mélanine. Afin de brûler la racine du poil, la chaleur du laser augmente jusqu’à 80°C. Après chaque impact, le système d’air refroidissant est tout de suite activé pour que la chaleur ne provoque aucune sensation désagréable aux patients. Réservé pour l’épilation définitive des peaux claires, le laser alexandrite est déconseillé aux peaux foncées et bronzées sous risques de brûlure.

    Le laser NdYag

    Pour que l’épilation définitive au laser ne soit pas une pratique propre aux peaux claires, les chercheurs ont développé le laser NdYag. De mêmes efficacités que le laser alexandrite, le laser NdYag est destiné aux peaux de phototype 4 à 6. Ayant une longueur d’onde de 1064 nm, le laser NdYag cible les poils en profondeur. Conçu pour les peaux mates ou noires, il peut faire la différence entre la mélanine de la peau et celle du poil. La chaleur diffuse est cependant moins intense que l’alexandrite, mais cela n’altère en rien ses capacités à détruire définitivement les poils de manière progressive. Un traitement au laser NdYag nécessite seulement 2 à 3 séances de plus qu’avec l’alexandrite.

    Plus de détails
  • Juin
    10

    Épilation du dos : de l’épilation temporaire à l’épilation définitive


    Par gerard
    Publier: Actualité, blog
    Commentaires fermés sur Épilation du dos : de l’épilation temporaire à l’épilation définitive

    Soucieux de leur apparence physique, les hommes sont nombreux à se débarrasser des poils disgracieux du visage et du corps. Soucieux de leur apparence physique, les hommes sont nombreux à se débarrasser des poils disgracieux du visage et du corps. Outre le torse et les jambes, l’épilation du dos est la plus demandée par les hommes.

    L’épilation temporaire

    Le rasage mécanique ou électrique offre un résultat net. Mais malgré une facilité d’utilisation, un investissement moins coûteux et une praticité, l’effet du rasage est éphémère puisque les poils repoussent plus vite. Après seulement 2 à 3 jours, il faut renouveler l’expérience. Cela peut être vite contraignant aussi bien pour la personne qui aide que pour la personne qui en bénéficie.

    En ce qui concerne les crèmes et les gels dépilatoires, le résultat obtenu est tout aussi net et le temps de repousse plus long (environ 4 à 7 jours). Avant utilisation, il est conseillé de tester la tolérance de la peau concernant les produits pour éviter les allergies.

    Pour gagner 3 à 4 semaines de répit, il est préférable d’opter pour l’épilation à la cire ou l’utilisation d’un épilateur électrique. Le poil est arraché à la racine et est aussi plus fin à la repousse. Ces deux techniques ont cependant l’inconvénient d’être douloureuses.

    L’épilation permanente

    Pour une épilation durable, les hommes ont le choix entre une épilation au laser et une épilation à la lumière pulsée. Ces technologies innovantes sont certes coûteuses, mais sont vite amorties parce que le poil brûlé à sa racine ne repousse plus. Après 4 séances d’épilation définitive, les poils sont détruits à plus de 60 %. À noter que l’épilation permanente doit être pratiquée par un médecin qualifié et nécessite une consultation préalable.

    Plus de détails
  • Mai
    21

    Tout connaitre sur l’épilation à la cire


    Par gerard
    Publier: Actualité, blog
    Commentaires fermés sur Tout connaitre sur l’épilation à la cire

    À défaut d’une épilation durable au laser ou à la lumière pulsée, les femmes se tournent volontiers vers l’épilation à la cire.À défaut d’une épilation durable au laser ou à la lumière pulsée, les femmes se tournent volontiers vers l’épilation à la cire. Bien qu’elle soit douloureuse, elle demeure l’une des techniques les plus appréciées des femmes parce qu’elle est efficace, économique, naturelle et offre deux à trois semaines de répit.

    Application

    Deux jours au moins avant l’épilation, il est nécessaire de réaliser un gommage pour éliminer les peaux mortes et déloger les poils sous la peau. Le jour J, il faut fondre la cire puis laisser la température descendre jusqu’à 40 à 42 °C une fois que la cire est prête, il faut l’étaler à la spatule et attendre quelques secondes pour que la cire durcisse. Arracher ensuite les poils en appliquant la bande spéciale enduite de cire puis en la tirant d’un coup sec vers le sens contraire à la pousse de poil. Après l’épilation, la peau peut virer au rouge. Pour l’apaiser, vous pouvez utiliser des crèmes hydratantes sans alcool.

    Conseils

    L’épilation doit se faire sur une peau nettoyée et séchée.

    Pour obtenir des résultats satisfaisants, il faut bien choisir la cire adaptée à sa peau. La cire chaude est par exemple déconseillée aux peaux sensibles et/ou infectées. En cas de doute, il vaut mieux profiter d’une épilation en institut et bénéficier des précieux conseils d’un professionnel.

    Après chaque épilation, l’hydratation de la peau avec une crème ou un lait permet d’apaiser les irritations. Si possible, utiliser des crèmes ou laits sans alcool et avec des propriétés anti-repousse. Appliqués chaque jour, ces produits adoucissent la peau et retardent la repousse des poils de quelques jours ou de quelques semaines.

    Plus de détails
  • Mai
    19

    L’épilation au laser : consignes à respecter


    Par gerard
    Publier: Actualité, blog
    Commentaires fermés sur L’épilation au laser : consignes à respecter

    La seule manière d’avoir une peau lisse et nette tout au long de l’année est l’épilation laser.La seule manière d’avoir une peau lisse et nette tout au long de l’année est l’épilation laser. Cette technologie de pointe cible le poil en détruisant sa racine sur le principe de photothermolyse.

    Préparation avant l’épilation

    Pour détruire le poil, le laser doit atteindre le follicule pileux, responsable de la régénération du poil. Cette partie est cependant située dans le derme voire dans la zone la plus profonde, l’hypoderme. Afin de faciliter l’atteinte de la cible, il est recommandé de préparer la zone à épiler. Le patient doit ainsi raser minutieusement la partie à traiter la veille ou le matin de la séance d’épilation. Cette préparation permettra au laser de pénétrer facilement la peau jusqu’à 3 à 4 mm et ainsi d’assurer l’efficacité de l’épilation.

    En effet, si l’épilation est effectuée sur une peau non rasée, avec des poils longs, l’effet thermique restera au niveau de la peau et le patient ressentira une sensation de brûlure. Pire encore, le follicule pileux ne recevra pas l’énergie nécessaire à sa destruction. À noter également que la racine du poil est plus réceptive à l’effet thermique si la partie à traiter est préservée du soleil 3 mois avant la séance d’épilation au laser et que si la zone à épiler n’a pas fait l’objet d’une épilation (à la pince à épiler) depuis 30 jours au moins.

    Précautions à prendre entre les séances

    Avant et après chaque séance d’épilation au laser, le patient doit protéger la peau du soleil. Il est aussi recommandé de ne pas s’épiler plus de 30 jours pour respecter la repousse de poil. S’il fallait vraiment épiler la partie à traiter avant et entre les séances au laser, il est préférable d’opter pour le rasage ou une crème dépilatoire. Quant à l’épilation à la cire et à la pince à épiler, elles sont formellement interdites, car cela risque de stimuler la repousse.

    Plus de détails
  • Mai
    15

    Épilation : différences entre le laser et la lumière pulsée


    Par gerard
    Publier: Actualité, blog
    Commentaires fermés sur Épilation : différences entre le laser et la lumière pulsée

    Le laser et la lumière pulsée sont deux technologies de pointe capables d’éliminer le poil à sa racine. Le laser et la lumière pulsée sont deux technologies de pointe capables d’éliminer le poil à sa racine. Les deux permettent une épilation définitive de manière progressive. Mais alors quelles différences entre les deux techniques ?

    Le laser

    Le laser est caractérisé par une longueur d’onde unique, des faisceaux stables et précis. Il diffuse également une puissance homogène sur la partie ciblée. Outre ces avantages, certains appareils au laser sont également équipés d’un système de refroidissement cutané. Si autrefois le laser ne pouvait être pratiqué que sur les peaux foncées, aujourd’hui la technologie a évolué et les machines au laser existent en modèles conçus pour les peaux noires ou peaux mates. Au-delà de ces atouts fonctionnels et ergonomiques, le laser a aussi la particularité d’agir profondément dans le derme augmentant ainsi son efficacité.

    La lumière pulsée

    Tout comme les appareils au laser, les machines à la lumière pulsée fonctionnent selon le principe de photothermolyse d’où la confusion entre les deux techniques. Or, la lumière pulsée ou IPL agit à travers une lampe flash et crée plusieurs couleurs. Contrairement au laser, les longueurs d’onde des faisceaux de la lumière pulsée sont variables et donc moins précises. Les appareils IPL ont cependant l’avantage de pouvoir traiter de petites et de grandes surfaces. Pour être efficace, l’IPL doit être puissante et les seuls modèles qui offrent une telle puissance sont utilisés dans les centres de médecine esthétique.

    Niveau de la douleur

    Au passage du laser, le patient peut sentir des picotements et une sensation de chaleur. Le niveau de douleur ressenti varie suivant la capacité du patient à supporter la douleur. Si besoin est, le praticien peut utiliser une crème anesthésiante pour réduire la douleur. Avec la lumière pulsée, les picotements sont moins ressentis et les rougeurs qui accompagnent la séance d’épilation sont moins importantes qu’avec le laser.

    Plus de détails
  • Mai
    14

    Québec : des femmes victimes des effets secondaires de la photoépilation


    Par gerard
    Publier: Actualité, blog
    Commentaires fermés sur Québec : des femmes victimes des effets secondaires de la photoépilation

    Attirées par les promesses d’une épilation définitive à moindre coût, nombre de Canadiennes sont victimes des effets secondaires de l’épilation au laser ou à la lumière pulsée. Attirées par les promesses d’une épilation définitive à moindre coût, nombre de Canadiennes sont victimes des effets secondaires de l’épilation au laser ou à la lumière pulsée. Un dermatologue affirme traiter chaque semaine des femmes souffrant des impacts négatifs du laser ou de l’IPL.

    Absence de règlementation

    Si en France l’épilation au laser ou à la lumière pulsée est réservée aux médecins, la pratique n’est pas encore encadrée au Canada. Outre l’absence de règlementation sur l’achat et l’utilisation du laser et de l’IPL, la formation est également désuète. Or, les petites annonces regorgent d’offres d’appareils au laser et à la lumière pulsée. Ils sont proposés entre quelques centaines de dollars et à plusieurs milliers de dollars. Conséquence, il suffit d’acquérir un appareil pour s’improviser esthéticienne. Victimes d’une mauvaise manipulation de ces technologies, les femmes ont des taches brunes ou blanches, des cicatrices ou des brûlures. D’après un dermatologue, le nombre de femmes souffrant de ces effets secondaires est en hausse.

    Manque de formation

    Pour l’heure, il n’existe qu’un programme de formation sur la photoépilation. Il a été initié en 2005 par le CSMSSP ou Comité Sectoriel de la Main-d’œuvre des Services de Soins Personnels. Or depuis sa création, seuls 13 % des plus de 13.000 esthéticiennes du Québec l’ont suivi. Bien que ces esthéticiennes formées affichent leur attestation en clinique, les femmes prenant un rendez-vous en ligne ne sont pas en mesure de le vérifier depuis leur ordinateur. Par conséquent, elles risquent leur santé puisque les esthéticiennes non formées peuvent confondre un mélanome (signe d’un cancer de la peau) avec une tache brune ou une rougeur signe de lupus avec la couperose.

    Plus de détails
  • Mai
    12

    L’épilation définitive intéresse les hommes


    Par gerard
    Publier: Actualité, blog
    Commentaires fermés sur L’épilation définitive intéresse les hommes

    L'épilation n'est pas réservée qu'aux femmes. Elle intéresse aussi les hommes. L’épilation n’est pas réservée qu’aux femmes. Elle intéresse aussi les hommes. En guise de preuve, des salons de beauté réservés à la gent masculine commencent à fleurir un peu partout.

    Pourquoi les hommes s’épilent-ils ?

    Outre la barbe et la moustache, les hommes s’attaquent également au poil du torse, du dos, des jambes et quelques-uns osent même l’épilation intime. Plusieurs raisons les poussent à pratiquer l’épilation. La question d’hygiène est souvent la première motivation puis vient l’esthétique. Mais pour certains, l’épilation leur est nécessaire à cause d’une pilosité excessive. Pour d’autres, il s’agit surtout de répondre à la préférence de leurs compagnes.

    L’attrait pour l’épilation définitive

    Si pour la majorité des hommes, l’épilation est synonyme de rasage, d’autres choisissent l’épilation à la cire. Mais la cire étant douloureuse, l’épilation laser commence à attirer les hommes. Le fait que le laser ou la lumière pulsée permet une épilation permanente finit également par les convaincre notamment pour une raison pratique et pour faire des économies sur le long terme.

    Épilation permanente : les précautions

    Parce que l’épilation au laser ou à la lumière pulsée consiste à brûler le poil à sa racine, elle présente un risque de brûlure et ne doit de ce fait être pratiquée que par des médecins. À part les brûlures, une mauvaise manipulation de la machine peut aussi entrainer une repousse paradoxale de poils. À noter que l’épilation laser ou à la lumière pulsée est déconseillée aux adolescents et aux personnes sous médicaments photosensibilisants. Les médecins recommandent également de protéger du soleil la zone à traiter au moins 3 jours avant et après l’épilation.

    Plus de détails
  • Mai
    06

    Épilation homme : témoignage de deux sexagénaires


    Par gerard
    Publier: Actualité, blog
    Commentaires fermés sur Épilation homme : témoignage de deux sexagénaires

    Si la mode de l’épilation au laser intéresse de plus en plus de jeunes hommes, la tendance ne laisse pas indifférents les sexagénaires. Si la mode de l’épilation au laser intéresse de plus en plus de jeunes hommes, la tendance ne laisse pas indifférents les sexagénaires. D’après le témoignage de deux seniors, l’épilation définitive en centre esthétique a été dictée par un souci esthétique et par un besoin de confort.

    Épilation permanente par souci esthétique

    Parce que sa femme le préfère épilé, Michel, âgé de 63 ans a commencé l’épilation permanente après la suggestion de sa femme. Outre le désir de plaire à sa compagne, Michel a également pris la décision d’une épilation au laser de tout le corps parce qu’il passe beaucoup de temps au sauna. Selon lui, les hommes fréquentant le sauna sont tous des adeptes de l’épilation. Pendant la première séance, Michel affirme avoir eu quelques appréhensions, mais elles ont vite disparu. Aujourd’hui, il ne regrette pas sa décision et sent plus à l’aise.

    Épilation définitive par confort sportif

    Au-delà de la quête de beauté, l’épilation est aussi pratiquée pour des raisons d’ordre sportif. En effet, pour Vincent, un autre senior âgé de 69 ans, l’épilation définitive lui est apparue comme un confort sportif. Pratiquant le cyclisme depuis longtemps, Vincent s’est toujours épilé au rasoir ou à la cire dépilatoire. C’est seulement après les conseils de ses amis sportifs qu’il a franchi le pas d’un centre esthétique. Ayant choisi une épilation du torse et des jambes, Vincent retourne au centre toutes les 4 ou 5 semaines.

    Mais si pour Michel, l’épilation est un sujet difficile à aborder, Vincent en parle plus librement. Selon Vincent, la pression de l’épilation sur les jeunes est aujourd’hui très forte ce qui rend le sujet plus facile à aborder.

    Plus de détails